Ils traversent la Moselle pour abolir les frontières

Solidarité Ouvrière

L’Essentiel, 4 juin 2014 :

Quelque 150 personnes, participant à la «marche de la liberté» ont fait escale à Schengen pour marquer leur opposition aux politiques visant à réduire la circulation des personnes dans l’UE.

Après avoir traversé l’Allemagne et la France, la «Marche de la liberté – Freedom not frontex» a franchi dimanche la frontière luxembourgeoise, à Schengen. Ce mouvement vise la défense de la cause des migrants et des sans-papiers, milite pour l’abolition des politiques destinées à fermer les frontières entre les pays européens et souhaite l’instauration de conditions de travail identiques entre tous les citoyens européens.

Ursprünglichen Post anzeigen 92 weitere Wörter

Schreibe einen Kommentar

Trage deine Daten unten ein oder klicke ein Icon um dich einzuloggen:

WordPress.com-Logo

Du kommentierst mit Deinem WordPress.com-Konto. Abmelden / Ändern )

Twitter-Bild

Du kommentierst mit Deinem Twitter-Konto. Abmelden / Ändern )

Facebook-Foto

Du kommentierst mit Deinem Facebook-Konto. Abmelden / Ändern )

Google+ Foto

Du kommentierst mit Deinem Google+-Konto. Abmelden / Ändern )

Verbinde mit %s


%d Bloggern gefällt das: