Solidarité Ouvrière

Turquie : il faut que ça cesse !

Des descentes de police ciblant des membres et des dirigeants du syndicat KESK (secteur public) ont abouti à l’arrestation d’une centaine de syndicalistes au petit matin du mardi 19 février 2013, dont certains du syndicat des enseignants. Au total, 167 mandats d’arrêt ont été délivrés sur des accusations de liens avec des organisations terroristes.

kesk270213

Ce n’est pas la première fois que les autorités turques emploient une législation anti-terroriste pour neutraliser des syndicalistes. Le 10 avril, à la 13ème chambre de la Cour criminel d’Ankara, débutera le procès de 72 autres membres de KESK arrêtés le 25 juin 2012.

La Confédération Syndicale Internationale, l’Internationale de l’Éducation, l’Internationale des Services Publics et la Fédération Européenne des syndicats du secteur public, représentant des dizaines de millions de travailleurs lancent une nouvelle campagne en ligne pour la libération immédiate et sans condition de tous les syndicalistes…

Ursprünglichen Post anzeigen 55 weitere Wörter

Schreibe einen Kommentar

Trage deine Daten unten ein oder klicke ein Icon um dich einzuloggen:

WordPress.com-Logo

Du kommentierst mit Deinem WordPress.com-Konto. Abmelden / Ändern )

Twitter-Bild

Du kommentierst mit Deinem Twitter-Konto. Abmelden / Ändern )

Facebook-Foto

Du kommentierst mit Deinem Facebook-Konto. Abmelden / Ändern )

Google+ Foto

Du kommentierst mit Deinem Google+-Konto. Abmelden / Ändern )

Verbinde mit %s


%d Bloggern gefällt das: