Solidarité Ouvrière

ATHENES — La Grèce était privée lundi de tout bulletin d’information en raison d’une grève de 24 heures dans les médias écrits et audiovisuels pour protester contre les coupes salariales et les licenciements dans le secteur.

Des centaines de journalistes, employés de presse et techniciens ont protesté dans le centre d’Athènes contre „les conditions moyennageuses“ rencontrées dans le secteur.

„Non à la suppression de la dignité humaine“, „les hommes au-dessus des bénéfices des éditeurs“, proclamaient les banderoles.

Les médias ont subi un coup important depuis 2010, début de la crise de la dette. Quotidiens et chaînes de télévision ont fermé et les licenciements sont monnaie courante pour ceux qui n’acceptent pas de contrats individuels avec réduction salariale à la clé.

Ursprünglichen Post anzeigen 194 weitere Wörter

Schreibe einen Kommentar

Trage deine Daten unten ein oder klicke ein Icon um dich einzuloggen:

WordPress.com-Logo

Du kommentierst mit Deinem WordPress.com-Konto. Abmelden / Ändern )

Twitter-Bild

Du kommentierst mit Deinem Twitter-Konto. Abmelden / Ändern )

Facebook-Foto

Du kommentierst mit Deinem Facebook-Konto. Abmelden / Ändern )

Google+ Foto

Du kommentierst mit Deinem Google+-Konto. Abmelden / Ändern )

Verbinde mit %s


%d Bloggern gefällt das: